Minarets en Alsace : la faute du maire de Strasbourg


500_Eyyub10

Encore plus grande que la mosquée marocaine du Heyritz, celle des Turcs est flanquée de deux immenses minarets de 44 mètres de hauteur, dominant ainsi tout les immeubles environnants.

La municipalité de Strasbourg vient d’accorder à la communauté turque le permis de construire une grande mosquée de style ottoman rue de la Fédération dans le quartier de la Meinau.

Dès décembre 2013, nous avions annoncé l’existence de ce projet démesuré et avions publié la photo de la maquette choisie par Roland Ries. À sa demande, les Turcs avait différé le dépôt de la demande de permis de construire, car en plaine campagne des élections municipales, cette affaire aurait ruiné les chances du candidat PS.

Si la construction d’un lieu de culte conforme aux normes et aux besoins de la communauté turque de Strasbourg n’a pas été contesté, l’autorisation d’ériger deux minarets dominant le quartier et culminant à 44 mètres de hauteur est une faute. C’est une faute car cette autorisation rompt le pacte non écrit en vertu duquel les maires d’Alsace ont toujours refusé la construction de minarets, appendices sans autres fonctions que celles d’une visibilité symbolique et d’une affirmation communautaire. Les minarets n’ont jamais fait partie des paysages urbains ou ruraux en Alsace.

Depuis plusieurs années, les responsables politiques alsaciens, comme emportés dans une folle surenchère, n’osent plus rien refuser aux communautés musulmanes installées en Alsace et donnent suite à toutes leurs demandes.

Si le projet de la Meinau est maintenu en l’état, comment refuser aux Marocains au Heyritz les minarets accordés aux Turcs à la Meinau ? Et par un phénomène de propagation, les minarets risqueraient de se multiplier en Alsace. Nous demandons à Roland Ries de renoncer au projets de minarets.

Regardez cette video de 2009, dans laquelle Roland Ries reconnaît qu’il cherche à rendre l’islam plus visible à Strasbourg et que par conséquent il souhaite la construction de minarets.

Video_250

 

500_Eyyub9

Maquette du projet, telle que nous l’avions publiée dès décembre 2013. Roland Ries et la presse régionale avaient caché l’existence du projet pendant la campagne des élections municipales afin de ne pas compromettre l’élection de la liste PS.

 

Vus du Pont de l'Europe, en entrant dans Kehl, les minarets de la mosquée turque. Les minarets de la Meinau seront encore plus hauts et plus visibles.

Vus du Pont du Rhin, en entrant dans Kehl, les minarets de la mosquée turque. Les minarets de la Meinau seront encore plus hauts et plus visibles.